POUR MIEUX HARMONISER LE SECTEUR ÉDUCATIF, LE PREMIER MINISTRE SE RASSURE DE L'EXÉCUTION DU BUDGET D'AFFECTATION SPECIALE DU FONDS COMMUN DE L'ÉDUCATION

Conakry, le 25 janvier 2023 - Le Premier ministre, a présidé une séance de travail avec les ministres en Charge du secteur éducatif.

Il s'est agi d’échanger sur des questions relatives au paiement des depenses et du visa du Budget d’Affectation Spéciale du Fonds Commun de l’Education (BAS/FCE).

Au cours des travaux, les ministres sectoriels ont soulevé d'énormes difficultés qui freinent l'exécution du fonds. On peut citer entre autres :

1- l’existence de la lettre de paiement qui est un moyen de régulation des dépenses publiques, et qui n’est pas applicable au BAS/FCE à cause de la disponibilité des fonds sur un compte sanctuarisé, exécutables dès le premier janvier de l’année ;

2-le retard de plusieurs mandats de paiement au niveau du service visa de la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGTCP), faute de compréhension de l’approche appui budgétaire (Budget d’Affectation Spéciale BAS);

3-le Gel des comptes au niveau des communes qui pourrait impacter sur le financement du BAS/FCE mise à la disposition de l’ANAFIC pour les constructions scolaires en faveur des collectivités (Compétences Transférées) ;

4- l’absence d’un chef comptable au niveau du MEPUA qui dispose de plus de 60% du financement du Fonds Commun Education (BAS/FCE);

5-le report des crédits BAS/FCE de l’exercice (N à N+1) par décret.

Pour alléger la situation, plusieurs propositions ont été faites par les parties prenantes à savoir :

1- formation des cadres du service visa sur les procédures du Fonds Commun Education pour leur alignement;

2- Dégel de comptes des communes bénéficiant du financement du BAS/FCE pour faciliter la mise en œuvre des activités planifiées;

3- Nomination d’un chef comptable pour alléger la charge du DAF du ministère;

4- (A remplacer par un arrêté conjoint entre le Ministre du Budget et chacun des ministres sectoriels).

Au terme des échanges, le Premier ministre a exhorté le ministre du Budget, à organiser une rencontre avec les partenaires techniques et financiers en vue de prendre des dispositions et assurer un suivi regulier du programme.

Pour rappel, Ce programme couvre la période 2020-2029 et vise à répondre aux besoins de la population dans le domaine de l’éducation et de la formation.

Connectez-vous pour poster des commentaires