LE PREMIER MINISTRE COMPATI AUX MALHEURS D'UN OPERATEUR ECONOMIQUE VICTIME DE CAMBRIOLAGE

Conakry, 9 avril 2019 – Le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana s’est rendu ce mardi 9 avril dans les locaux de l’entreprise Jasmine Trading House dans le quartier de Tombo pour manifester toute sa compassion au chef d’entreprise et aux salariés après le cambriolage dont ils ont été victimes la semaine dernière.

Le 4 avril, cette entreprise de la place spécialisée dans la production, la conservation, le traitement et l’exportation des produits de la pêche a été vandalisée par une dizaine de personnes. Les malfaiteurs, des hommes armés entre autre fusils et d’armes blanches, ont escaladé les murs aux environ de 3 heures du matin puis se sont introduits dans l’enceinte de l’entreprise. Après s’être violemment attaqués aux gardiens, ils les ont ligotés et enfermés dans une des toilettes. Les brigands se sont ensuite emparés de 5 ordinateurs portables de l’entreprise et d’une somme de 3 millions de francs guinéens. « Cela fait 19 ans que nous sommes installés ici et c’est la première fois que nous subissons un tel désastre », a témoigné Mory Doumbouya, le PDG de l’entreprise.

Ce matin, le Chef du Gouvernement, Dr. Ibrahima Kassory Fofana, a tenu à faire le déplacement sur les lieux pour lui témoigner du soutien du Gouvernement après ce drame. « C’est l’une des entreprises qui contribuent à faciliter le retour de la Guinée sur le marché européen du poisson ou elle avit interdite il y’a quelques années. Elle est l’une de celles qui respectent les normes ISO. C’est notre devoir, en tant que Gouvernement, avec l’impulsion du Président, le professeur Alpha Condé, d’apporter notre soutien aux victimes mais aussi d’amener les services de sécurité à retrouver les coupables et les punir à la hauteur de leurs forfaitures. », a de son côté déclaré le Premier ministre.

Très touché par la démarche, le PDG de l’entreprise a affirmé sa reconnaissance au Gouvernement pour cette marque de solidarité. « Je suis très touché par le déplacement de Monsieur le premier Ministre jusqu’ici malgré son calendrier très chargé. Déjà le jour de l’incident, j’étais très rassuré de voir que le dossier avait été pris en charge par la police technique et scientifique (PTS) et la Brigade de répression du grand banditisme», a confié Mory Doumbouya. Une enquête a été ouverte auprès de la PTS pour tenter de retrouver les auteurs de ce cambriolage crapuleux.

Connectez-vous pour poster des commentaires